Retour page d'accueil Retour En savoir plus

La tomatenouveau

La tomate est une plante herbacée annuelle velue, à feuilles alternes charnues, cultivée pour ses fruits rouges à la saveur légèrement acidulée.
La tomate est classée dans la famille des Solanacées qui regroupe 7 espèces, comme l'aubergine, la pomme de terre, le piment, le tabac et la belladone.

Fruit ou légume ?

La tomate est à la fois un fruit et un légume.
Du point de vu botanique, la tomate est un fruit car elle se forme après fécondation des parties femelles de la fleur. Mais du point de vue de l'horticulture, la tomate est considérée comme un légume. Le légume étant la partie comestible d'une plante potagère.
Il existe d’ailleurs un jugement de 1893 de la Cour Suprême des Etats-Unis qui classe la tomate dans les légumes.

Nom

La tomate était appelée « xictomatl » ou « zitomate » par les aztèques ce qui signifie en langue « nahualt » (dialecte aztèque), « nombril du tomatillo ». Le mot tomalt quant à lui, désignait les tomatillos (tomate verte). Il a été repris par les incas pour désigner la tomate.

Les premières tomates arrivées en Europe étaient d’une variété jaune ce qui leur a valu le nom de « pomme d'or » par les Italiens.

En raison de leur origine péruvienne, les tomates étaient également appelées « pommes du Pérou ».

Longtemps considérée comme un aphrodisiaque, la tomate était appelée « pomme d'amour » par les Provençaux.

Les botanistes quant à eux, ont donné à la tomate le nom de « Lycopersicum » qui signifie en Latin « pêche du loup » auquel on a ajouté au XVIIIe siècle l’adjectif « esculentum » qui signifie comestible, ce qui l’a rendue plus alléchante.

Origine de la tomate

La tomate est originaire du Mexique, de la région de Veracruz. C’était une plante sauvage ressemblant à de la vigne donnant de petits fruits amers pas plus gros que des cerises. On trouve encore aujourd’hui cette tomate sauvage au Mexique et dans certaines îles des Antilles.

Ce sont les incas qui ont, les premiers, essayé de domestiquer la tomate. Ils en ont étendu la culture le long de la cordillère des Andes.

Plus tard, les indiens du Mexique la cultivèrent parmi les plants de maïs.

Ce sont les conquistadors espagnols qui amenèrent la tomate en Europe au XVIe sous forme de plants qui atterrirent dans les jardins sévillans de quelques monastères qui cultivaient les curiosités rapportées du Nouveau Monde et d'ailleurs.
Les Maures découvrirent la tomate lors de leur conquête de l’Espagne et furent immédiatement emballés par ce fruit en forme de cœur. Ils l’exporteront dans tout le bassin méditerranéen. Elle deviendra un ingrédient incontournable de la cuisine méditerranéenne.

Comme tous les produits venus du nouveau monde, la tomate inspira la méfiance. On la croyait dangereuse pour la santé. La mauvaise réputation de la tomate doit être imputée à Petrus Matthiolus, un botaniste italien, qui en parle dans un ouvrage daté de 1544. Bien qu’il indique que la tomate est comestible, le fait de la classer dans la même famille que la mandragore, plante toxique et hallucinatoire, entrant dans la composition de nombreux philtres et poisons, entretint une méfiance vis-à-vis de sa consommation.
Pendant longtemps, elle sera considérée dans le reste de l’Europe comme vénéneuse et restera une simple plante ornementale ayant des vertus médicinales notamment aphrodisiaques.

En revanche, les italiens l’adoptèrent rapidement et la nommèrent pomo d'oro, c'est à dire pomme d'or en raison de la couleur jaune des premières tomates arrivées du nouveau monde. Ils la consommèrent dès 1550 mais elle ne fit son entrée dans les recettes italiennes que 200 ans plus tard. Elle est alors régulièrement cultivée par les jardiniers napolitains et la fin du 18è siècle voit apparaîtrent en Italie les premières usines de fabrication de sauce tomate.

Dans le reste de l’Europe, la tomate a toujours une sinistre réputation. Mais peu à peu la tomate s’implanta en Espagne, qui était alors royaume sous la dépendance de Naples. Elle gagna ensuite le nord de l’Italie, le sud de la France et la Corse.

La tomate fut introduite en France au 17è siècle mais restera longtemps cantonnée au rôle de plante ornementale. Les provençaux seront les premiers Français à consommer ce fruit qu’ils appellent pomme d’amour.
À l’occasion de la fête républicaine de la fédération Nationale du 14 juillet 1790 les marseillais venus représentés leur région réclament des tomates partout où ils vont et les font goûter aux autres participants. Le restaurant " Les Trois Frères Provençaux " inscrit les tomates à sa carte et devant la demande massive des consommateurs, les maraîchers des environs de Paris se mettent à la cultiver, avec succès.

Les plus réfractaires à la consommation de la tomate furent les anglo-saxons. Il faut attendre le milieu du 19è siècle pour voir sa culture se répandre et jusqu’au début du 20è siècle, il était recommandé dans certains livres de cuisine de la faire bouillir pendant trois heures au moins afin de se protéger de ses effets toxiques.

Aujourd’hui, la tomate est le fruit- légume le plus répandu et le plus consommé au monde.

Vertus médicinales de la tomate

Il est déconseillé de manger crue de la tomate verte. En effet celle-ci, les tiges et les feuilles contiennent de la solanine, une substance toxique qui disparaît heureusement lors de la cuisson des tomates.

La tomate contient près de 94 % d'eau, des vitamines A, B et C, du potassium, du magnésium et du sodium.

Elle a des propriétés diurétiques, laxatives et reminéralisantes.
Le soleil est déterminant pour la qualité gustatives et nutritives de la tomate : Plus la tomate sera exposée au soleil durant sa croissance, plus elle sera riche en vitamines et sera savoureuse. Ce qui explique que les tomates de nos jardins potager soient meilleures que celles du supermarché. Ces dernières sont cueillies encore vertes puis placées dans des chambres de mûrissement où l’air contient du gaz d'éthylène afin de les faire rougir. Ces tomates possèdent une belle apparence mais c’est tout.
Dès qu'elle est récoltée, elle perd de la vitamine C et A par le contact avec la lumière.

La couleur rouge de la tomate vient d'un pigment appelé le "lycopène". Ce pigment est un antioxydant qui aide à réduire les risques de cancer de la prostate, du poumon, de la vessie, du col de l'utérus, du sein, de la peau et certaines maladies cardiaques. Il est notamment beaucoup plus efficace que le betacarotène (contenu entre autre dans la carotte) pour nous protéger des problèmes cardio-vasculaire, cinq fois plus pigmentant (pour hâler la peau) et 2 fois plus antioxydant.
Pour bénéficier au maximum des bienfaits du lycopène, il est conseillé de manger la tomate cuite (pas plus de 10 mn) car c'est lorsqu'il est transformé sous l'effet de la chaleur que le lycopène est mieux absorbé par l'organisme.

Propriétés du lycopène :

Quelques recettes

Rougail de Tomates (Maurice)

Sauce aux tomates (République démocratique du congo)

Bar à la tomate (Algérie)