C’est au Maroc que l’on trouve les plaines les plus vastes et les montagnes les plus hautes de l’Afrique du Nord. Le relief du Maroc est essentiellement marqué quatre grands systèmes.

Le Rif au nord sur les rivages méditerranéens d’une altitude moyenne de 1 000 m culmine à 2 450 m au djebel Tidirhine.
Le Haut Atlas au centre, la chaîne la plus importante, culmine au djebel Toubkal (4165m). Il est séparé du Moyen Atlas au nord-est par l'oued Moulouya qui se jette dans la Méditerranée non loin de la frontière algérienne, et de l'Anti-Atlas au sud-ouest par l'oued Sous, qui s'écoule en direction de l'Atlantique, au sud d'Agadir.

En bordure de l'Atlas, le Maroc occidental est constitué de vastes plateaux comme les hauts plateaux de l'Oriental ou les plateaux désertiques des zones présahariennes et sahariennes.

Moyen Atlas

Moyen Atlas

Au Maroc pré-saharien et saharien, s’étendent les grandes Hamadas qui forment des plateaux désertiques rocailleux ou des plateaux couverts de galets (reg) ou couverts de dunes (erg) des dépressions fermées (Sebkha) et enfin les plateaux en dessous du niveau de la mer (-40 à -50m).
Ces zones, qui remontent au nord-est jusqu’aux basses plaines de la Molouya, sont caractérisées par un écosystème aride où la productivité biologique est négligeable.

Le désert du Sahara commence au sud du pays.

L’Atlas, le château d’eau du Magreb, donne naissance à de nombreuses rivières dont certaines deviennent des fleuves comme la Moulouya (450 km), qui se jette dans la Méditerranée, ou le Sebou (500 km), qui se déverse dans l’Atlantique.
Le seul fleuve navigable du Maroc est le Sebou mais seulement sur 17 km.

Le Maroc est le pays le plus boisé du Maghreb.

On trouve des forêts qui couvrent près de 7% des régions montagneuses. Elles sont malheureusement mises en péril par des périodes de sécheresse de plus en plus longues et par l’activité humaine (incendies, coupes) qui contribue fortement à l’érosion des sols.

Des plaines fertiles sont largement ouvertes sur l'Atlantique : Gharb, Chaouia, Doukkala et Souss.

Le Maroc possède une faune diversifiée : renard, lapin, loutre et écureuil, mais aussi gazelle, phacochère, panthère, babouin et vipère cornue. En revanche lions et éléphants ont disparu.

Dernière mise à jour : 26 mai 2010