En 2009, la population marocaine était estimée à 31 993 000 d'habitants, soit une densité moyenne de 66 habitants au km².
Si la répartition de la population entre zones rurales et zones urbaines est relativement équilibrée (en 1998, 55% des Marocains étaient citadins), en revanche la répartition sur le territoire est très inégale (90 % des habitants vivent dans le nord du pays).
Environ 2 millions de ressortissants marocains vivent à l’étranger, notamment en France (575 000), en Italie (200 000) et en Belgique (120 000). On constate depuis quelques années, un nombre croissant de migrants marocains installé au Canada et aux Etats-Unis.

Les habitants les plus anciens du Maroc sont les Berbères qui encore aujourd’hui constituent 30% de la population. Ils vivent actuellement dans les campagnes et dans les régions de montagne alors que la population d’origine arabe réside dans les villes.
Il existe une petite minorité juive (6000 individus) descendant de l’importante communauté qui s’installa au Maroc durant la Reconquête espagnole (718-1492) et qui émigra en France ou en Israël dans les années soixante.
Dans le pays sont présents aussi des groupes descendant d’esclaves soudanais et de soldats embrigadés autrefois en Guinée et en Mauritanie.
Environ 50 000 Européens (dont 25% de Français) vivent au Maroc.

L’arabe est la langue officielle du pays et est parlé par 75% de la population, mais le berbère ou tamazigh, enseigné dans les écoles depuis 1994, est également parlé par 30% des Marocains (c’est la langue maternelle d’un quart de la population).
De nombreux Marocains parlent aussi le français et l’espagnol.

L’islam est la religion d’état. La totalité de la population musulmane est sunnite. Le roi du Maroc, descendant du prophète Mahomet, est Commandeur des croyants.
Les chrétiens représentent 1,1% de la population et les juifs moins de 1 %.

Le taux d'analphabétisme (50 %) est le plus fort du Maghreb.
En 1963, l’école est devenue obligatoire pour tous les enfants âgés de sept à treize ans. La scolarisation des garçons est cependant beaucoup plus importante que celle des filles.