Pays désertique, la Libye ne dispose que de 5% de terres cultivables concentrées dans la région de la tripolitaine. On cultive la pomme de terre, le tabac, le blé, l'orge, des oranges, des citrons.

Le secteur de l’agriculture emploie 18% de la population et contribue pour seulement 2,5% au PIB (chiffre de 2006).

Malgré l'importance de l'irrigation et de la somme allouée au développement (7% du budget), son sol étant trop aride et sec, la Libye ne peut pas se passer de l'importation alimentaire.

Depuis peu la Libye investit dans différents pays africains (Mali, Togo) et européens (Ukraine) afin d’obtenir des terres cultivables qu’elle exploitera à son profit.

La Libye possède l’une des zones les plus poissonneuses de la Méditerranée, peu exploitée jusqu’ici en raison de la vétusté de la flotte de pêche.

Le reste de la population active est occupée essentiellement à l'élevage des ovins et en moindre importance des caprins et des volailles.

Dernière mise à jour : 6 août 2010