Ce secteur occupe 22% de la population active et contribue pour 34% au PNB du pays.
La plus grande partie de l’activité industrielle se situe aux environs du Caire et d’Alexandrie.

Le pétrole est le premier produit d'exportation (35% du total) et représente 60% de la consommation énergétique du pays.
Il semblerait cependant que l’Egypte, avec une demande intérieure en hausse qui ne peut être satisfaite par une production pétrolière en baisse, devrait devenir prochainement (2011) un importateur net de pétrole.

Le gaz naturel, dont les réserves ne cessent d’être réévaluées grâce à la découverte d'importants gisements, devrait se substituer partiellement au pétrole tant pour la consommation intérieure que pour les exportations.

L’Egypte possède de grandes quantités d’uranium, qui est extrait depuis 1991 des gisements proches d’Assouan.
L'Egypte possède également des gisements de fer, de titane et de manganèse.

L'hydroélectricité fournit 20% de la production électrique du pays mais elle a atteint ses limites et ne peut suivre la croissance de la demande.

Le secteur industriel est en pleine expansion et s'est diversifié dans des domaines aussi divers que la chimie, la transformation des aliments, le filage et le tissage, le prêt-à-porter, les matériaux de construction, les produits pharmaceutiques et l'ingénierie.
L’Egypte est le premier pays producteur d'automobiles du Proche-Orient.

L'industrie textile est le deuxième secteur de production, derrière l'industrie agroalimentaire, premier fournisseur d'emplois.
Il représente un quart des emplois industriels et 34% de la production de ce secteur. Cette activité est le second poste d'exportation (25% du total) mais doit faire face à la concurrence internationale notamment asiatique.

Dernière mise à jour : 5 août 2010