DIAKADI / Afrique de Nord / Algérie

Figurine kabyle

Figurine kabyle
(avec l'aimable autorisation d'A. Faulx-Briole)

L’Algérie compte à peu près 34 millions d’habitants (estimation pour 2009) dont la plus grande partie (80 %) est concentrée au nord du pays, sur une bande côtière de 1 200 km de long et 100 km de large, représentant l'ancienne Algérie « utile » de la colonisation (plaine de la Mitidja), où se localisent toutes les grandes villes, tous les centres secondaires et les ports importants créés par l'industrialisation.
Au début des années 2000, plus de 2 millions d'Algériens vivaient en dehors de leur pays, notamment en Europe, principalement en France, l’ancien colonisateur.

La population a triplé entre 1962 et 2009. Le taux de croissance démographique qui était l’un des plus élevés au monde (3.4%), a considérablement fléchi pour atteindre à fin 1998, 1,6%. Il était en 2009 de 1,5%.
La baisse sensible de la fécondité (2,3 enfants en 1996, contre 7,4 en 1970) est en partie imputable au recul de l'âge du mariage (25 ans pour les femmes, 30 ans pour les hommes) et à l'amélioration du niveau d'instruction des filles, en hausse constante jusqu'en 1992.

L’espérance de vie se situe en 2008 aux alentours de 72 ans pour les hommes et 75 ans pour les femmes.

ORAN - La mosquée et l'Eglise St Louis

ORAN - La mosquée et l'Eglise St Louis

La population de l’Algérie se compose en majorité d’Arabes.
Elle compte une grande minorité de berbères (30% de la population) parmi lesquels les Kabyles, les Chaouïas et les Zénètes. On compte également une très petite minorité de juifs.

Le français, longtemps enseigné dès l’école primaire, est lu et parlé par de très nombreux Algériens. L’arabe, la langue officielle, est parlée par les 3/4 de la population. Vient ensuite le berbère.

En 1976, la Charte nationale a déclaré l’islam comme religion d’Etat. La très grande majorité des Algériens sont musulmans sunnites.

Dernière mise à jour : 19 mai 2010