DIAKADI / Afrique de l'Est / Tanzanie

Dès le VIII e siècle après J.-C., des Arabes venus d'Oman disposent de comptoirs à Zanzibar.
Après une courte domination portugaise, Zanzibar et Pemba sont assujetties par le sultan d'Oman.
En 1832, le sultan Sayid Said  s'y fixe. Il y développe la production de girofle et d'huile de palme, et pratique la traite des Noirs avec le continent.

En 1890, le traité d'Héligoland entre la Grande-Bretagne et l'Allemagne admît la domination britannique sur Zanzibar et celle de l'Allemagne sur la partie continentale du pays. La résistance africaine est cassée, l’Allemagne envahit des territoires. En 1907, les allemands instituent le travail forcé et développent les plantations de thé et de café au Nord, et dans le sud, du coton.

La Grande-Bretagne en 1890 détient les décisions politiques et économiques.

Dès les années trente, les Indiens, les Arabes  et les Africains connaissent des affrontements.
Le sultan Khalifa Ben Harub  profite de son influence pour faire accepter la loi britannique, mais  l'île de Zanzibar, obtient l'indépendance en 1963. Quelques semaines plus tard, la population africaine descendante des anciens esclaves se révolte : le sultan est renversé et les Arabes pourchassés. Le parti afro-shizari, proche de Nyerere et dirigé par Cheikh Abeid Amani Karume, prend le pouvoir.

Lors de la Première Guerre mondiale, l'Afrique-Orientale devient territoire britannique en1920 sous le nom de Tanganyika. Lorsque le Tanganyika obtient l'indépendance en décembre 1961, Nyerere prend la tête du gouvernement avant de devenir, l'année suivante, président de la république du Tanganyika.

En 1964, Nyerere, après avoir échappé à un coup d'État engage des pourparlers avec le cheikh Karume, premier ministre de Zanzibar, qui aboutissent à la création de la Tanzanie.

En 1967, Nyerere veut instaurer une politique économique et socialiste tanzanienne, l'égalité entre les riches et les pauvres. Sur le plan politique, Nyerere tente d'unifier le pays en dépassant les clivages ethniques.

Il est réélu en 1980 pour son dernier mandat présidentiel. En novembre 1985, Ali Hassan Mwinyi, musulman, originaire de Zanzibar, succède à Nyerere.
Mwinyi est réélu en 1990 mais se voit évincé par Mkapa l’élection d’après.

L’élection présidentielle en 1995 est remportée par Benjamin Mkapa, chrétien originaire de la partie continentale. Celui-ci est réélu en l’an 2000.

En matière de politique extérieure, la Tanzanie s'efforce de maintenir son influence dans la région des Grands Lacs, politique  marquée par l'installation à Arusha en mars 1996 du Tribunal pénal international chargé de juger les responsables du génocide du Rwanda en 1994.

Nyerere meurt  en 1999.
Le président  Mkapa  est réélu en octobre 2000, avec 71% des suffrages, tandis que Aman Abeid  Karume , fils du cheikh Karume ancien Premier ministre de Zanzibar, succède à Salmin Amour à la présidence de l’île.