Le produit national brut (PNB) de 200 dollars par habitant, fait du pays l’un des plus pauvres du monde.

La production agricole, à la base de l’économie du pays, s’est effondrée avec la guerre civile de 1994 et la fuite de milliers de cultivateurs hutus. Portant ainsi la dette extérieure de 2,1 milliards de francs en 1990 à 5,1 milliards en 1994.

Le pays poussé par le fond monétaire international a mis en place un système d’ajustement structurel qui devrait mener l’inflation à 10% du PNB.

Les partenaires commerciaux traditionnels pour les exportations café, thé sont l’Allemagne et autres pays de l’Union européenne. Les importations (véhicules, carburant, textiles et biens d’équipement) proviennent de Belgique, du Kenya, de France et du Japon.

L’enclavement du Rwanda est un trait marquant de son économie.
Le réseau routier s’étend sur 12 000 km mais 7%  de routes carrossables qui permettent de gagner les réseaux ougandais et kenyan.
La plupart des marchandises en provenance ou en partance du Rwanda  passe par le port de Mombasa, au Kenya.
Le système ferroviaire est inexistant.
Le principal aéroport international se situe près de Kigali.