DIAKADI / Afrique de l'Est / Ethiopie

La capitale est Addis-Abeba. Située dans le centre de l'Éthiopie dans la province de Shawa, à une altitude d'environ 2 000 m, sur un plateau sillonné de nombreux cours d'eau et entouré de collines, elle est peuplée de 3 100 000 habitants (estimation 2007).

Addis-Abeba fut officiellement fondée en 1887 par l’empereur Ménélik II, sur l'emplacement d'une source d'eau. C’est l’une des seules capitales africaines à ne pas avoir été fondée par les empires coloniaux.
Elle n’était au départ qu’un vaste camp où résidait temporairement, pour cause d’épuisement du bois de chauffage, l’empereur, entouré de ses hauts dignitaires, de leurs suites nombreuses et de leur personnel domestique et militaire.
C’est grâce à l’eucalyptus, un arbre à pousse rapide, que l’installation définitive de l’empereur et de sa cour, à Addis-Abeba, nom amharique signifiant « nouvelle fleur », a pu être possible.

Aujourd’hui, après avoir surmonté 30 ans de guerre civile, Addis-Abeba est le cœur de l’économie éthiopienne.
Centre aéroportuaire et routier du pays, Addis-Abeba est également dotée d'une ligne ferroviaire qui la relie à Djibouti, son premier débouché commercial.
La ville abrite plusieurs églises et de nombreux monuments historiques et on y trouve le siège de Siège de l'Organisation de l'unité africaine.

Les autres villes importantes sont Gondar, ancienne capitale d’un royaume éthiopien du xvie au xixe siècle, connue pour le château l’empereur FASILIDAS (qui régna de 1632 à 1667 ), Diré Daoua , et Déssé ont toutes une population de plus de 1 00 000 habitants.