DIAKADI / Afrique de l'Est / Djibouti

Arbre desséché sur le Lac Assal

Arbre desséché sur le Lac Assal
(avec l’aimable autorisation  d’Eric Lafforgue)

Le climat de la République de Djibouti se classe parmi les plus chauds au monde. L'année climatique du pays se partage en deux grandes saisons.

La saison fraîche, soumise aux les alizés, dure de début octobre à fin avril.
Frais et humide, l'alizé vient de l'océan Indien ou du sud de l'Arabie. Il souffle du Nord- Est vers le Sud- Est et apporte parfois de la pluie.

La saison chaude, s'étend sur les trois mois de juin, juillet et août.
C’est pendant cette période, que souffle le khamsin vent violent d'ouest venant de l'intérieur des terres, des montagnes d'Éthiopie. Sec et brûlant, ce vent peut faire monter la température jusqu'à 47 °C. la nuit, il s'apaise et est alors remplacé par une légère brise de mer.

L'arrivée du khamsin au mois de juin est précédée par un vent de terre venant lui aussi de l'ouest, un vent également sec mais moins chaud : le sabo.

Les mois de mai et septembre sont des mois de transition durant lesquels sur les côtes, il fait une chaleur très humide en raison de l'évaporation de la mer.
La forte humidité et le manque de vent rendent cette saison pénible car la transpiration n'arrive plus à s'évaporer. Les écarts de température entre les deux saisons se situent entre 23°C et 40°C. La moyenne générale annuelle est de 29,8 °C.

Il n'existe pas de saison des pluies. Les pluies sont réparties différemment sur l'ensemble du pays en fonction de l'altitude et de la situation dans la moitié est ou dans la moitié ouest.

La pluie est rare et quand elle tombe, c’est sous forme d'averses violentes et de courtes durées qui provoquent parfois des ravages les oueds sont transformés en torrents et emportent tout sur leur passage; les villes peuvent être inondées.

Sur les côtes, la pluie tombe généralement durant la saison fraîche alors qu’à l’intérieur du pays c’est plutôt pendant la saison chaude. Les régions les plus arrosées sont celles situées en altitude sur la façade orientale des massifs montagneux du nord et du sud.