Le désert Tchadien

Le désert Tchadien
(avec l'aimable autorisation de Christian Poffet)

Le Tchad occupe une vaste cuvette dont la zone la plus basse est occupée par le lac Tchad (250 m), et dont les rebords se relèvent au nord pour atteindre 3.415 m au pic Emi Koussi un volcan éteint dans le massif du Tibesti.
Le pays est bordé à l’est par l’Ennedi et le Ouaddaï, frontière naturelle avec le Soudan.

Le Centre est doté du plateau de l’Oubangui, qui prend sa source en Centrafrique. Les fleuves Logone et Chari arrosent la vaste plaine du sud-ouest, inondable une partie de l’année, avant de se rejoindre à Ndjaména, la capitale, et d’alimenter le lac Tchad.

Sahel Tchadien

Sahel Tchadien
(avec l'aimable autorisation de Christian Poffet)

La végétation est aménagée en trois zones distinctes. Au Nord, on trouve une zone saharienne aux grandes étendues de sable égayées par les palmeraies éparses. Le Centre se caractérise par une zone sahélienne dominée par les steppes à épineux propices aux pâturages et les baobabs.
Le Sud, où se trouve l’essentiel des terres cultivables, est quant à lui, une zone tropicale avec des savanes boisées et les prémices de la grande forêt équatoriale.