Le natron est la principale ressource minérale en exploitation.

Le pétrole devrait bientôt être exploité dans la région de Doba, au sud, ainsi que, sur une plus petite échelle, dans la région du lac Tchad. Ce qui devrait placer le pays au cinquième rang mondial d’Afrique saharienne.
La construction d’un oléoduc de 1 050 km pour l’amener au port camerounais de Kribi a suscité une forte opposition de la part des écologistes et des populations camerounaises dont il doit traverser le territoire. Une partie des fonds sera versée par la banque mondiale.

Des gisements d’uranium et de manganèse très importants découverts dans la bande d’Aozou, demeurent inexploités.

L’industrie textile et agroalimentaire  subit la concurrence du Nigeria. Des usines modernes de conditionnement de viande ont été ouvertes à Ndjamena et à Sarh.