L’économie du Tchad repose sur l’agriculture, qui occupait, en 1994, 60% de la population active et réalisait 44% du produit national brut (PNB), estimé à 760 millions de dollars.
Le PNB par habitant n’a cessé de diminuer, tombant de 177 dollars à 125 dollars entre 1989 et 1994.
Après la dévaluation du franc CFA en janvier 1994, le taux d’inflation augmenta considérablement de -7% en 1993 il est passé à 41,3% en 1994.

Dans un pays miné par la guerre civile et les bandes armées, le déficit budgétaire chronique empêchait le paiement régulier des salaires dans la fonction publique et laissait le pays dépendant de l’aide internationale, évaluée à 757 millions de dollars en 1993.