On compte 45 233 680 habitants ce qui donne une densité de 20 habitants au km², la population se concentrant sur les hauteurs périphériques de l'Est, plus saines, et surtout dans le tiers sud du pays où dominent la forêt claire et la savane arborée (région de Kinshasa et du Katanga).

Le Congo-Kinshasa compte quelque 250 ethnies qui peuvent être réparties en plusieurs groupes.
Le groupe bantous  (Luba, les Mongo, les Kongo entre autres) qui représentent environ 80 % de la population.
Les ethnies non bantoues se répartissent entre les Soudanais, les Nilotiques, les Chamites et les Pygmées.

Les langues officielles sont le français et l'anglais.
On dénombre 221 langues ethniques dont 186 langues appartenant à la seule famille bantoue et parlées par plus de 80 % de la population congolaise. Les autres langues sont représentées par la famille nilo-saharienne.
Parmi ses différentes langues nationales, on distingue quatre langues véhiculaires régionales qui découpent le pays en quatre grandes aires linguistiques :
- Le swahili ou kiswahili est parlé comme langue seconde par environ neuf millions de personnes dans les régions de l’Est, notamment au Katanga dans le Kivu, en passant par le Lualaba à l'ouest et les Grands Lacs à l'est (ainsi qu'au Kenya et en Tanzanie).
- Le lingala conquiert environ 8,5 millions de locuteurs localisés à Kinshasa, la capitale,  et les régions du Moyen-Congo et du Haut-Congo.
- Le tshiluba (ou luba-kasaï) est pratiqué par environ six millions de locuteurs dans le Sud, particulièrement dans la région du Kasaï.
- Le kikongo est adopté par deux millions d’autochtones, principalement dans la région du Bas-Congo et du Bandundu (et en Angola).

La majorité des Congolais sont de religion chrétienne. Les catholiques forment 40 % de la population, les protestants, 35 %, les kimbanguistes (une importante Église d'origine africaine), 10 %. Il existe également des petites communautés musulmanes (9 %), juives et grecques-orthodoxes.