Avec un sous-sol très riche, le Congo était avant 1991 le premier producteur mondial de cobalt (65 % des réserves mondiales) et de diamants industriels au monde. Il venait en 6è place pour la production du cuivre. Aujourd’hui, hormis celle du diamant qui souffre beaucoup de la contrebande, les extractions minières ont fortement chuté.

On trouve également de l'or, du zinc, du manganèse, de l’uranium, de l’argent, du charbon, du cadmium et du tungstène.

Ces ressources minières sont concentrées surtout dans la région du Katanga. Ce sont des compagnies étrangères (la plupart belges) qui en assurent la production sous le contrôle de l'État, depuis 1966.

Les ressources énergétiques sont faibles : bien que le barrage d'Inga sur le fleuve Congo, assure, avec les centrales hydro-électriques du Shaba et de Kinshasa, la presque totalité de l’approvisionnement du pays en courant, il ne fonctionne qu'au quart de sa capacité.

De plus, le pétrole extrait depuis 1976 sur le plateau continental reste sous-exploité.

Des nappes de gaz naturel ont été découvertes dans le lac Kivu.