L'agriculture, centrée sur les produits d'exportation, est le principal moteur de l’économie. Malgré la baisse enregistrée depuis l'indépendance, la culture du cacao sur l'île de Bioco est restée importante et la Guinée-Équatoriale en est le 4e producteur mondial.

Les autres cultures sont le bois de construction (okoumé, ébène), les bananes, le café, la canne à sucre et le palmier à huile.

Les cultures vivrières sont le manioc et les patates douces, et, en moindre importance, le riz et l’igname.

Les prises de poissons s'élèvent à 3 900 t (chiffres de 1993) complétées par l'élevage.