DIAKADI / Afrique Centrale / Le Gabon

L'économie du Gabon repose essentiellement sur la production et l'exportation du pétrole. Celui-ci représente environ 80% des revenus en exportation. La plupart des gisements se trouvent à Port-Gentil et sa région (gisements off-shore et dans la forêt).

La production en 1998 était de 362.000 barils par jour. Cependant les réserves de pétrole ne cessent de diminuer.

Le Gabon produit également du gaz naturel.

Hormis le pétrole, le sous-sols du Gabon renferment d'importantes richesses : le manganèse mais aussi le diamant, l'or, le marbre et l'uranium.

Le bois est la deuxième source de richesse du pays, après le pétrole. La forêt recèle plus de 400 espèces d'arbres. C’est le domaine de l’Okoumé (bois de couleur rose servant en menuiserie) qui représente 93 % des ventes de bois, mais aussi de l'Acajou (bois de couleur rougeâtre très dur permettant d'obtenir un bon poli) et bien sûr l'Ébène (bois noir, très dure et lourd souvent utilisé pour des statuettes sculptées).
Près de 40% de la superficie forestière demeure encore inexploitée.

La majeure partie de l’industrie est liée l’exploitation du pétrole et du bois.

La raffinerie de la Sogara (Société Gabonaise de Raffinage), est contrôlée à 25% par l'état gabonais, à 9,2% par des investisseurs privés, le reste étant partagé entre les compagnies Elf et Total. Créée en 1967, la raffinerie se trouve dans la banlieue de Port-Gentil.

La scierie de Port-Gentil traite les billes d'okoumé acheminées par voie d'eau sous forme d'immenses radeaux flottants le long de l'Ogooué.