DIAKADI / Afrique Centrale / La République Centrafricaine

Après le "règne" de Jean-Bedel Bokassa (1966-1979), le pays a été dirigé par David Dacko. Il rétablit la république et promulgua une Constitution pluraliste en février 1981.

Accédant au pouvoir par un coup d'état en septembre 1981, le Général André Kolingba constitue Le Comité militaire de redressement national (CMRN) qui institue un régime de parti unique, consacré par une nouvelle Constitution approuvée en 1986.

Cette constitution n'autorise qu'un parti unique, le Rassemblement démocratique centrafricain (RDC). Le pouvoir exécutif est confié au président élu pour six ans au suffrage universel. Le pouvoir législatif est dévolu à l'Assemblée nationale qui compte cinquante-deux membres.

Les premières élections multipartites ont eu lieu en 1992.

Après le second tour de la présidentielle du 8 mai 2005, le général Bozizé, chef de l'Etat sortant, a été déclaré vainqueur avec 64,60 pour cent des suffrages contre 35,40 pour cent à son challenger, Martin Ziguélé. Cette victoire a été confirmé le 6 juin 2005 par la Cour constitutionnelle de transition.