DIAKADI / Afrique Centrale / La République Centrafricaine

Les secteurs exportateurs du coton, du café et du bois ont enregistré une progression grâce à la hausse des cours mondiaux et à la dévaluation du franc CFA en janvier 1994.

Mais la même année, le PNB par habitant chutait de 25%, effet négatif de la dévaluation et du déficit des finances publiques ce qui a accentué les tensions sociales et crée de nouvelles mutineries.

Par contrecoup, les investisseurs étrangers se sont éloignés aggravant la crise économique.
L’État centrafricain est désormais dépendant de l’aide internationale.