DIAKADI / Afrique Centrale / Cameroun

Drapeau

Le vert symbolise l'espérance et la végétation des territoires du sud,
le jaune : le soleil et les territoires du nord,
le rouge l'union de ces deux régions.
l'étoile représente l'unité entre l'ancien Cameroun français et des territoires du sud administrés par le Royaume-Uni.

Emblème

Les armoiries de la République du Cameroun sont composées d’un bouclier surmonté de la devise nationale: Paix, Travail, Patrie.

Le bouclier est supporté par un double faisceau de licteurs qui sont le symbole de l'autorité de la république.
Le bouclier reprend les couleurs du drapeau du Cameroun et en son centre se trouve la carte géographique du Cameroun au sommet de laquelle on retrouve l'étoile d'or.
Les balances de la justice, soutenues par un glaive, sont superposées à la carte du pays.

Sous le bouclier se trouve une bannière avec l’inscription « République du Cameroun ».

Devise

"Paix, travail, Patrie".

Hymne national

«Ô Cameroun, Berceau de nos Ancêtres».

O Cameroun berceau de nos ancêtres,
Va debout et jaloux de ta liberté,
Comme un soleil ton drapeau fier doit être,
Un symbole ardent de foi et d'unité.

Refrain
Chère Patrie, Terre chérie,
Tu es notre seul et vrai bonheur,
Notre joie, notre vie,
En toi l'amour et le grand honneur.

Que tous tes enfants du Nord et Sud,
De l'Est à l'Ouest soit tout amour,
Te servir que ce soit le seul but,
Pour remplir leur devoir toujours.

Refrain
Chère Patrie, Terre chérie,
Tu es notre seul et vrai bonheur,
Notre joie, notre vie,
En toi l'amour et le grand honneur.

Jours fériés

Jour de l'An : 1er janvier
Jour de la Jeunesse : 11 Février
Fête du Travail : 1er mai
Fête Nationale : 20 Mai

Fêtes religieuses
Fêtes chrétiennes
Vendredi Saint
Ascension
Assomption : 15 août
Jour de Noël : 25 décembre
Fêtes musulmanes
Fin du Ramadan
L’Aïd-el-Adha (fête du sacrifice), L'Aïd-el-Kébir (grande fête), Tabaski (en Afrique de l'Ouest francophone), Tafaska (chez les Berbères) ou fête du mouton est l'une des fêtes les plus importantes de l'islam. Elle a lieu le 10e jour du mois de Dhou al Hijja, dernier mois du calendrier musulman, et marque la fin du pèlerinage à La Mecque.
Cette fête symbolise la soumission totale d’Ibrahim (Abraham dans la tradition juive) et, par extension, de tout musulman, à Dieu.
Selon la tradition, Ibrahim obéit à l’ordre de Dieu de lui sacrifier son fils unique Ismaël. Au dernier moment Dieu envoya, par l'entremise de l'archange Gabriel, un mouton pour remplacer l'enfant comme offrande sacrificielle.
En souvenir de cet événement, les musulmans doivent égorger un mouton qui est ensuite partagé en trois parts égales dont une pour la famille et une pour les voisins et amis. La dernière part, composée des meilleurs morceaux, doit être réservée aux pauvres.